Sans titre_legion

TAROUDANNT ET LA LEGION ETRANGERE

A

L’entrée de la caserne, modifiée de nos jours, se trouve entre le Palais Salam et le Palais du Gouverneur, les locaux abritent les archives de la ville. Entre l’ancienne photo et celle prise en 2015, les deux canons sont toujours là, l’allée qui traverse l’ensemble également. Derrière le légionnaire de droite, à hauteur de la tâche noire, se trouve aujourd’hui un bâtiment.

Lors de la réactivation du cimetière chrétien de Taroudant, nous avions fait un recensement des tombes. Parmi la centaine de tombes, six sont des sépultures de Légionnaires. En effet, de 1946 à 1956, la Légion tenait garnison à Taroudant.

La Légion Étrangère fut présente au Maroc de 1907 à 1956. Après la Guerre du Rif 1924/26, puis les campagnes de pacification du Sud marocain 1920/40, le 3 septembre 1946, par décision ministérielle, le Groupement des Compagnies montées et portées du 3ème REI, transféré de Fès à Agadir, va devenir le Groupement des compagnies portées de Légion Étrangère du Maroc, puis Groupement porté de Légion Étrangère du Maroc en juillet 1947 (GPLEM).

Le GPLEM d’Agadir était l’unité mère, elle avait des unités à l’extérieur, à Tiznit, à Foum el Hassan et à Taroudant.

legion