Échange culturel autour d’un tajine.

article_2

 C’était à l’occasion d’un repas entre expatriés dans un riad de Taroudant, une vingtaine de convives étaient autour d’une grande table. L’ambiance était déjà chaude suite aux premiers verres pour supprimer la poussière de la piste. Vous savez, cette boisson à bulles bien de chez-nous…Puis, ce fut le début des hostilités ; le défilé des dix entrées. C’est ainsi que débute un repas de fête marocain. L’abondance des plats provoque étonnement et ravissement.

– C’est typiquement arabe ; c’est comme les treize desserts de Noël chez-nous.

– Ah ! oui, en Provence.

– Ben oui ! Ça remonte sans doute à la présence des Arabes au IX° et X° siècle dans le Sud de la France.

– Ah bon !.. Je croyais que Charles Martel…en 732…

– Pas du tout ! C’est l’histoire de La Garde Freinet, dans le Var, alors nommée Fraxinet, qui fut occupée par les Sarrasins au IX° et X° siècle.

Les historiens musulmans nous rapportent que dans les environs de l’an 889 un navire avec une vingtaine d’Andalous (musulmans occupants l’Espagne) jeta l’ancre dans le golfe des Saint-Tropez. Sans opposition, ils firent donc venir des renforts d’Espagne et rapidement ces nouveaux « colons » établirent un comptoir couvrant pratiquement l’ensemble du massif des Maures (devinez pourquoi ce nom). Ce lieu fut reconnu comme une colonie dépendant de l’émirat d’Al-Andalus.

Depuis leurs bases fortifiées comme le Fraxinet, les Sarrasins menaient des raids et des pillages dans toute la région. Les seigneurs provençaux restèrent passifs, mais en 973, les Sarrasins commirent une erreur ; ils enlèvent l’abbé Maïeul de Cluny, très vénéré par les provençaux. Les Sarrasins pensaient que la capture de l’abbé rapporterait une grosse rançon (déjà). Les moines réunirent la rançon demandée et l’otage fut libéré.

C’était la goutte qui fit déborder le vase. Les provençaux se fédérèrent sous la bannière du comte Guillaume pour mener une offensive destinée à chasser les Sarrasins. Premier objectif ; la base du Fraxinet. Mais les Sarrasins descendirent du Fraxinet pour engager le combat en rase campagne. Les premières batailles eurent lieu à Embrun, Gap, Riez, Ampus et Cabasse. Battues au cours de ces cinq affrontements, les forces sarrasines se regroupent à Tourtour où Guillaume engage la sixième bataille. Ecrasés par les Provençaux, les Sarrasins se regroupèrent alors à La Garde Freinet (Fraxinet) d’où ils seront délogés ; les survivants se réfugièrent dans la forêt voisine, mais, poursuivis, ils seront neutralisés, tués ou fait prisonniers.

Cette offensive de 973, et les batailles qui suivirent, va définitivement chasser les Sarrasins du Sud de la France après 80 années de présence Omeyyade. Guillaume 1ier sera désormais Guillaume le Libérateur.

Petite Histoire de France méconnue. Il paraît que l’Histoire se répète toujours…

Par Jacky Heim