Taroudant, est située au sud du Maroc à 80 kilomètres d’Agadir au cœur de la plaine du Souss, entourée par le Haut Atlas et de l’Anti Atlas.

Taroudant est la première capitale des Saadiens au 16ème siècle.

Ses remparts sont particulièrement impressionnants, s’étalant sur plus de 7kms, ils comptent près de 130 tours et 10 portes d’entrée (voûtées en forme de porte mauresque), parfois très anciennes, qui permettent d’accéder à la médina. Rénovés régulièrement depuis 5 ans, les remparts ont retrouvé toute leur noblesse d’antan et dévoilent chaque jour leur magnifique couleur ocre au coucher du soleil.

Taroudant réputée pour son artisanat, bois, cuir, fer forgé, bois peint, céramique et ses bijoux berbères en argent ; elle attire de nombreux touristes venus du monde entier qui apprécient la douceur, l’art de vivre et l’hospitalité berbère.

L’origine du nom berbère Taroudant est énigmatique : certaines légendes l’associent à une princesse syrienne qui s’était installée dans la région et qui portait le nom de « la Reine Roudana« , d’autres l’expliquent par la phrase berbère « Taroua ddante » qui veut dire « Les enfants ont été emportés (par l’eau) » que cria une femme berbère qui faisait sa lessive au bord du fleuve, quand les crues emportèrent ses enfants !

Taroudant se visite en calèche, les caléchiers sont d’adorables guides, ils connaissent leur ville par cœur, et vous montreront des coins secrets (dédale de ruelles, palais cachés…).

La ville s’appréhende aussi à pied en se perdant dans la médina, en flânant dans les 2 souks, le Berbère et celui des Artisans, en sirotant un thé sur la place Assarag ou en se rafraichissant d’un jus d’orange sur la place Talmaklate.

La ville, vous l’aurez compris, n’est pas vraiment référencée chez les Tour Operators. Vous ne trouverez donc pas de “resorts” à l’américaine, mais de nombreuses chambres d’hôtes et hôtels de charme.